Espionnage

Le film d’espionnage est un genre cinématographique situé aux lisières floues du film de guerre, du film policier et même du cinéma d’aventure.
Il émerge avec le cinéma muet, à la suite du théâtre d’espionnage, dans le contexte paranoïaque de la littérature d’invasion et le début de la Première Guerre mondiale.

Alfred Hitchcock popularisa ultérieurement le film d’espionnage dans les années 1930 avec notamment L’Homme qui en savait trop (1934), Les 39 marches (1935), Quatre de l’espionnage (Secret Agent) (1936) et Une femme disparaît (1938).

Le genre atteint son apogée durant les années 1960, quand les craintes de la Guerre froide correspondaient avec le désir des spectateurs de trouver de l’excitation et du suspense dans les films.
À cette époque apparaissent d’un côté des films réalistes comme l’adaptation L’Espion qui venait du froid (1963), de l’autre côté des films fantaisistes comme la série des James Bond à partir de 1962.